Protect Our Winters x Yoonly

Home > Protect Our Winters x Yoonly

Protéger la montagne ensemble

Si vous êtes là à lire ces lignes, c’est que vous comptez réserver ou que vous avez réservé un séjour à la montagne avec Yoonly!

Ces territoires, comme vous le savez, il faut en prendre soin, si on veut pouvoir continuer d’y aller se balader ou rider. C’est en partant de ce leitmotiv que l’association Protect Our Winters France s’engage toute l’année pour mobiliser les amoureux de la montagne dans la lutte contre le réchauffement climatique. S’il est important d’agir en faveur de la situation globale, à la montagne, tout va plus vite lorsqu’il s’agit d’environnement.

On vous propose donc un petit tour d’horizon d’actions et axes de réflexions pour préserver la montagne lors de notre séjour, mais aussi le reste de l’année !

La voiture tout seul, tu éviteras

Ce n’est pas forcément évident au premier abord, mais ce qui impacte le plus la montagne, c’est la façon dont on s’y rend ! Le transport représente à lui seul 57 % des émissions de GES attribuées à une station de ski, et 31 % à l’échelle nationale, ce qui le place loin devant en tête des secteurs les plus impactant.


Alors au maximum, on essaye de prendre les transports en commun quand c’est possible (bravo si vous partez en bus avec Yoonly!) ou on covoiture, histoire de diminuer l’impact individuel du trajet ! En moyenne, il y a moins de 2 personnes par voiture en France, alors essayons de covoiturer, c’est bon pour nos montagnes, la planète, puis les trajets passeront plus vite !


Et parce que devoir prendre un bus, un train ou un covoit (ou les 3!) c’est de l’organisation, de nouveaux outils qui permettent de faciliter la réservation de trajets émergents, comme TicTacTrip.

En savoir plus

Les déchets dont la montagne aimerait bien se passer

Ne pas jeter de déchets dans la nature, ça peut paraître évident pour beaucoup de gens. Pourtant, c’est chaque année environ 150 tonnes de déchets jetés en montagne. L’association Mountain Riders organise et accompagne des ramassages chaque année : en 2019, 63 ramassages avec 5000 volontaires ont permis de récupérer 25 tonnes de déchets !

On ne peut donc que vous conseiller d’être vigilant à ce niveau-là, de faire attention à ne pas perdre certaines choses en route. Venez avec une gourde, un cendrier de poche si vous êtes fumeurs et idéalement un petit sac dans lequel vous pourrez mettre les intrus sur lesquels vous tombez lors de votre rando. La montagne vous remercie !

Une petite vidéo qui vous parle de tout ce qui se cache sous la neige.

Pour participer/organiser un ramassage en montagne avec Mountain Riders, toutes les infos ici

La charcuterie, un plaisir à fort impact

Quand on arrive à la montagne, on a hâte de profiter des spécialités locales ! Et parmi celles-ci, difficile de passer à côté des nombreuses charcuteries accompagnant les tonnes de fromages.
Cependant, la consommation de viande a un fort impact sur notre planète et sur nos montagnes.
Alors une des choses vertueuses à faire, c’est de ne pas en abuser durant son séjour.

En plus, le nombre de restaurants qui proposent des alternatives végétariennes ne fait que grandir, donc alterner de temps en temps, ça permet de se régaler avec d’autres plats, tout en faisant attention à nos montagnes !

Comprendre l’impact de notre alimentation

Soutenir ceux qui s’y engagent

La montagne tu l’aimes, mais tu ne la vois pas si souvent ? Une des façon d’aider à la préserver, c’est soutenir les associations qui s’y engagent toute l’année ! Il y en a plusieurs, qui traitent et agissent de manière différente : alors évidemment nous, Protect Our Winters France, mais aussi Mountain Riders par exemple.

N’hésite pas à te renseigner et à regarder les différents acteurs montagnes. Soutenir ces assos, qui n’ont pas d’énormes budgets, c’est une bonne façon d’aider nos montagnes, même quand tu es loin.
Loin des yeux, près du cœur comme on dit !

Protect Our Winters France

S’informer, le premier acte d’engagement

C’est sans doute l’un des premiers actes engageant, quelle que ce soit la cause que vous défendez : s’informer ! L’information, et la faculté qu’elle aura à se répandre, est vitale pour défendre un sujet. Et la montagne n’échappe pas à la règle. On a parlé de l’importance de soutenir des associations : cela passe aussi par le fait de suivre leur travail, que ce soit sur les réseaux, sur leur site… Comme pour les budgets, les audiences des acteurs de terrains sont, à notre humble avis, inférieures à l’importance de la cause qu’ils défendent. Puis tu pourras en parler autour de toi, autour d’un verre ou d’une boisson chaude, quand tu réfléchiras à tes prochaines vacances à la montagne. Et petit à petit, faire grandir la part de personnes qui ont conscience que la montagne a besoin de nous !

 

Comprendre l’impact du climat sur les montagnes

Suivre POW sur Instagram

Pour éviter le neuf, la location ou l’occasion

Le froid, la neige, le ski ou le snowboard, ça demande de l’équipement, il faut arriver paré !
Si tout ça a un coût financier, ça a évidemment un coût environnemental fort, que ce soit le textile ou les équipements. Une solution si vous ne venez pas souvent, c’est de favoriser la location.
Cependant, si vous commencez à devenir accro à la montagne (et on vous comprend!) ça peut être intéressant d’avoir son propre matériel. C’est dans ce cas là qu’essayer de favoriser la seconde main, et donc réduire l’achat de neuf, peut être un acte fort pour nos montagnes.
Pour ça, de plus en plus d’applications existent, notamment Everide, qui arrive fraîchement sur le marché, et qui est une sorte de Vinted spécialisé sur les vêtements outdoor !
Et si jamais vous ne trouvez pas votre bonheur et que vous devez acheter neuf, certaines matières et certains labels sont à favoriser.
Pour comprendre l’impact du textile

Guide du skieur éco-responsable

L’eau, une ressource fragile

L’eau est une ressource aussi importante que fragile, et la montagne en est le parfait exemple.
Les montagnes sont souvent appelés les châteaux d’eau du reste de la planète, au vu de leur rôle majeur dans la redistribution des ressources. Malheureusement, avec le réchauffement climatique (diminution des précipitations neigeuses, recul des glaciers…) l’eau est en danger. De plus, chaque année, l’afflux de touristes à certaines périodes vient grandement solliciter la production d’eau potable et l’assainissement. Dans la vallée des Belleville (stations des Menuires, Val Thorens) la population est multipliée par 17 chaque hiver, passant de 3000 à 50000 personnes !

Il est donc primordial, pour la pérennité non seulement des montagnes, mais des ressources en eau en général, de faire attention à sa consommation d’eau. Et cela passe évidemment par le fait d’éviter d’avoir une trop grande consommation directe quand on y est, mais aussi par l’utilisation d’une gourde, par la réduction de sa consommation de viande et de textile neuf (extrêmement consommateurs d’eau) etc.

Protect Our Winters France

Transport

57 % des émissions d’une station de ski sont dues au transport

Déchets

En moyenne 150 tonnes de déchets jetés chaque année en montagne

Eau

L’hiver, la population de stations explose, comme dans la vallée des Belleville ou l’on passe de 3000 à 50000 personnes. Un boom coûteux en eau.

Textile

En moyenne une personne achète 60 % de vêtements en plus qu’il y a 15 ans et les conserve moitié moins longtemps.

« La montagne nous offre le décor… A nous d’inventer l’histoire qui va avec »

Nicolas Helmbacher